Quartiers urbains

Le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain vise le renforcement des politiques sociales ayant un impact direct sur le citoyen afin d’éviter que les couches les moins favorisées en milieu urbain ne se retrouvent en situation de grande pauvreté et d’exclusion sociale, et ce en leur assurant l’accès aux services sociaux les plus élémentaires, et en développant des mécanismes et des outils d’encadrement et d’accompagnement social des populations. Les quartiers cibles du programme Les quartiers ciblés par ce programme doivent être sélectionnés par les instances de l’Initiative Nationale de Développement Humain selon des critères objectifs et reconnus par tous les acteurs engagés dans ce chantier de règne. Les indicateurs suivants ont été retenus – par ordre d’importance – comme critères de sélection :

  • Taux de chômage
  • Taille de la population bénéficiaire
  • Existence et amplitude de l’habitat insalubre
  • Déficit en infrastructures et services publics de base
  • Complémentarité par rapport aux programmes de développement local en cours ou envisagés (effet levier)
  • Implication budgétaire des partenaires, notamment

les collectivités locales Les types d’actions en milieu urbain Les activités de l’INDH en milieu urbain ont pour objectif d’éliminer l’exclusion sociale et d’atténuer la pauvreté des populations défavorisées par l’amélioration des conditions de vie et le renforcement de l’insertion. Dépliant Urbain VF EXE.indd 1 Les actions prévues par l’INDH sont regroupées sous quatre volets :

  1. Soutien à l’accès aux services de proximité et aux équipements urbains de base
  2. Dynamisation du tissu économique local par des activités génératrices de revenus
  3. Soutien à l’action et à l’animation sociale, culturelle et sportive
  4. Renforcement de la gouvernance et des capacités locales

Les organes de gouvernance impliqués dans ce programme Au niveau Provincial

  • Comité provincial de développement humain (CPDH)
  • Division de l’Action Sociale (DAS) Au niveau Local
  • Comité local de développement humain (CLDH)
  • Equipe d’Animation de Quartier (EAQ)

Préparation de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (ILDH) L’ILDH est un programme de projets à réaliser dans le cadre du financement de l’INDH. Ces projets complémenteront autant que faire se peut les programmes sectoriels ou communaux ainsi que des programmes de coopération. Les projets INDH peuvent prendre deux formes :

• Les activités facilitatrices simples à court terme :

se sont des petits projets qui répondent à des besoins urgents et qui sont faciles à concevoir et à réaliser par les acteurs locaux eux-mêmes, étant donné leur faible degré de technicité.

• Les projets ILDH à moyen et long terme :

se sontdes projets qui s’inscrivent dans une perspective de plus long terme. Le montage et la réalisation de ces projets peuvent faire appel à un appui technique extérieur. Les différentes phases de la préparation de l’ILDH

1. Phase préparatoire :

Consiste en la mise en place des organes de gouvernances de l’INDH : CLDH et EAQ ainsi que la formation de leurs membres.

Elaboration de la monographie : L’EAQ établit la monographie du quartier, C’est un document de synthèse qui caractérise l’état des lieux du quartier à l’aide des renseignements obtenus et des principales données disponibles sous forme factuelle.

2. Diagnostic participatif :

C’est une approche sociale qui vise à identifier les problèmes essentiels et les dysfonctionnements du quartier. Le CLDH, à travers l’EAQ, est chargé de réaliser le diagnostic participatif nécessaire pour connaître la dynamique sociale et identifier clairement les différentes parties prenantes du quartier, les problèmes et leur acuité pour la population et enfin les besoins et objectifs prioritaires des groupes marginalisés en particulier et de la population en général. La préparation de l’ILDH doit donc prendre en compte :

  • les données factuelles de la monographie du quartier, comportant tous les indicateurs de choix du quartier,
  • les analyses du diagnostic participatif, composé des fiches de problèmes et solutions envisagées par la population et du plan de diagnostic visuel. 3. Les activités facilitatrices : L’EAQ identifie les petits besoins urgents et lance une procédure d’appel à activités facilitatrices apportant une réponse rapide à ces besoins et facile à mettre en œuvre.

Préfecture d’Agadir ida Outanane © 2013, Tous droits réservés.

Creation : heberdomaine.com